Perspective et Enjeux d'Afrique

Le PRAPS 2 forme des formateurs sur les bonnes pratiques de construction et de gestion des marchés à bétail

45

- Advertisement -

Un atelier régional de formation à l’utilisation du guide sur les bonnes pratiques de construction et de gestion des marchés à bétail s’est ouvert ce lundi 22 avril à Lomé à l’attention d’une vingtaine d’acteurs clés impliqués dans le commerce du bétail. Organisée par le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS), cette rencontre vise à former un noyau de formateurs capable d’assurer la diffusion du contenu du guide auprès des acteurs impliqués dans l’appui à la commercialisation du bétail et la construction des infrastructures de marchés.

Pendant les cinq jours de travaux, les participants vont parcourir et s’exercer à l’utilisation du guide sur les bonnes pratiques de construction et de gestion des marchés à bétail.

Les infrastructures agropastorales en occurrence les marchés à bétails jouent un rôle essentiel dans le commerce du bétail et la mobilisation de ressources financières pour les collectivités locales. L’une des stratégies d’intervention du PRAPS repose sur le développement d’infrastructures marchandes dotées d’équipements et installations répondant aux besoins des acteurs du marché d’une part et d’autre part, le renforcement du pouvoir de négociation des éleveurs lors des transactions par des organes de gestion multi-acteurs. Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 1 du PRAPS, 102 marchés à bétail ont été construits dans les six pays d’intervention.

Après évaluation de la phase 1 du PRAPS, il est ressorti que le processus de construction et de mise en exploitation des marchés à bétail a connu des dysfonctionnements dont l’inadéquation ou absence de certaines installations, la réticence des acteurs à occuper les installations dues marchés, etc.

En ouvrant les travaux au nom du Secrétaire exécutif du CILSS, Dr Edwige Yaro Botoni, coordinatrice régionale du PRAPS a expliqué que c’est pour remédier à ces dysfonctionnements que le CILSS à travers l’Unité Régionale de Coordination de PRAPS-2 a mobilisé l’expertise de l’Institut de recherches et d’application des méthodes de développement (IRAM) pour élaborer de façon participative avec l’ensemble des acteurs, un guide qui fait la synthèse des meilleures pratiques identifiées à travers les pays dans le domaine d’ingénierie sociale (accords parties), la mise en place des organes de gestion et d’animation des marchés à bétail.

Selon elle, ce guide se veut être une référence et un support pour la diffusion des bonnes pratiques au profit de l’ensemble des acteurs des chaînes de valeur du bétail au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Pour cet atelier, des acteurs sont venus du Bénin, du Burkina Faso, du Ghana, du Niger, du Nigeria et du Tchad.

Rappelons que ce même atelier a été organisé à Lomé du 15 au 19 avril dernier à l’attention des acteurs venus de Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Sénégal et Togo.

Anderson AKUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.