Perspective et Enjeux d'Afrique

Le Niger sollicite la médiation du Togo dans son dialogue avec la communauté internationale

50

- Advertisement -

Une délégation nigérienne conduite par le ministre d’Etat et de la défense, le Général de Corps d’armée Salifou Mody a sollicité ce lundi 6 novembre la facilitation du Président de la République Togolaise Faure Gnassingbé dans leurs efforts de dialogue avec la communauté internationale.

Pour mener à bien cette mission, un Groupe de soutien à la transition (GST-Niger) sera créé et co-présidé par les deux pays, sous l’égide de l’Alliance politique africaine (APA), un cadre de coopération renforcée lancé à Lomé en mai dernier.

Entre autres missions assignées à ce Groupe, la facilitation du dialogue entre le gouvernement de transition et la communauté internationale, et la fourniture d’un appui adapté à la situation du pays.

Garant du désengagement militaire de la France

En outre, les autorités nigériennes ont désigné le Togo, comme garant du retrait des forces françaises dans le pays, aux côtés des Etats-Unis. En effet, Paris a entamé depuis début octobre, le processus de désengagement de ses troupes avant la fin de l’année.

« Dans la situation particulière de votre pays, le Togo comprend et veut vous aider pour qu’enfin, il y ait la paix, l’harmonie et la stabilité (…) Aider le Niger, selon le président Faure, c’est aider la Cedeao, et c’est aider la région, sinon, c’est toute la région qui va s’ébranler », a souligné le ministre des affaires étrangères, Robert Dussey, lors du point de presse conjoint organisé à l’issue de l’audience.

Rappelons que la délégation nigérienne est composée de trois personnes que sont le ministre d’Etat et de la défense, le Général de Corps d’Armée Salifou Mody, du ministre de la jeunesse et des sports, le Colonel Major Abdourahamane Amadou, et du Haut commandant de la Garde nationale, Ahmed Sidian.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.