Perspective et Enjeux d'Afrique

Le ROADDH fait le point du projet « Un Réseau sécurisé pour l’Afrique de l’Ouest : Un Réseau Renforcé de Défenseurs des Droits Humains comme Acteurs de Paix et de Gestion des Crises ».

61

- Advertisement -

En début de cette année, un consortium d’organisations de défense des droits humains (Protection International, Protection International Africa et Partneship for Justice), s’est retrouvé à Lomé au Togo avec le Réseau ouest africain des défenseurs des droits humains (ROADDH) pour planifier et mettre en œuvre le projet : « Un Réseau sécurisé pour l’Afrique de l’Ouest : Un Réseau Renforcé de Défenseurs des Droits Humains comme Acteurs de Paix et de Gestion des Crises ».

Avant que ce projet n’arrive à son terme, le ROADDH nous fait le point des activités à travers ce communiqué de presse.

COMUNIQUE DE PRESSE

Lome, le 26.9.2023 : « Un Réseau sécurisé pour l’Afrique de l’Ouest : Un Réseau Renforcé de Défenseurs des Droits Humains comme Acteurs de Paix et de Gestion des Crises », un projet que le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains (ROADDH), engagé au sein d’un consortium, exécute pour 12 mois.

Le ROADDH met en œuvre depuis octobre 2022, dans le cadre d’un consortium, le projet « Un Réseau sécurisé pour l’Afrique de l’Ouest : Un Réseau Renforcé de Défenseurs des Droits Humains comme Acteurs de Paix et de Gestion des Crises ».
L’implémentation de ce projet a conduit à la mise en œuvre de plusieurs activités, dont des ateliers de renforcement des capacités des défenseurs des droits humains (DDH) en matière de gestion de la sécurité, de la protection et de la résolution pacifique des conflits, de communication et élaboration de récits sur les DDH, une campagne régionale de plaidoyer contre la diffamation/criminalisation visant à remettre en cause les récits négatifs actuels et les discours publics ciblant les défenseurs des droits humains , une mobilisation publique à travers l’utilisation des médias sociaux (vidéos, images, photos, témoignages, articles) à travers la publication des activités du projet et la situation des DDH dans la région, des ateliers de concertation en vue de développer un suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Examen périodique universel (EPU) du Togo avec les DDH, l’institution nationale des droits de l’homme (Commission Nationale des Droits de l’Homme) et les détenteurs d’obligations sur les recommandations en lien avec la violence sexuelle, l’équité et la justice entre les sexes, la lutte contre la corruption, la gouvernance et l’impunité, la promotion des droits humains et les réformes des politiques publiques, l’élaboration d’un document de plaidoyer ainsi que d’autres supports de communication et l’organisation d’un déjeuner de plaidoyer avec les autorités compétentes togolaises pour la mise en œuvre des recommandations ciblées par le projet.

Les activités exécutées sur le territoire du Togo ont été possibles grâce au partenariat technique et à la disponibilité de la Coalition Togolaise des Défenseurs des Droits Humains (CTDDH), organisation membre du ROADDH au Togo.

Le ROADDH salue les efforts engagés par les autorités togolaises dans la mise en œuvre des recommandations de l’EPU, les encourage à poursuivre les actions entamées et à mettre en œuvre les recommandations qui restent à implémenter.

Le Réseau félicite les organisations de défense des droits humains (ODDH) pour leur mobilisation et le succès des diverses actions entreprises dans le cadre de ce projet, et les invite à continuer le plaidoyer pour la mise en œuvre des recommandations adressées au Togo par les organes des traités et les procédures spéciales des différents mécanismes des droits de l’homme.
Ce projet dont la mise en œuvre prend fin en octobre 2023, est co-executé par Protection International, Protection International Africa, Partneship for Justice et le ROADDH.

Le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains adresse ses sincères remerciements aux partenaires financiers, Zivik et Protect Defenders pour leur accompagnement qui a rendu possible la mise en œuvre de l’action.

Le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains (ROADDH) est une organisation de la société civile créée en 2005 et qui couvre les 15 pays de la CEDEAO et la Mauritanie. L’organisation travaille à l’instauration d’un état de droit en Afrique de l’ouest où les DDH pourraient mener efficacement leurs actions. Son Secrétariat est basé à Lomé au Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.