Perspective et Enjeux d'Afrique

SARA 2023 : La CEDEAO signe sa première participation

100

- Advertisement -

La CEDEAO participera pour sa première fois au salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA) qui se tiendra à Abidjan (Côte d’Ivoire) du 29 septembre au 8 octobre sur invitation du gouvernement de Côte d’Ivoire, peut-on lire dans un communiqué de presse en date du 20 septembre.

Occasion pour l’institution sous régionale de partager les résultats clés de la politique agricole régionale (ECOWAP), le cadre de référence des interventions dans le secteur agrosylvopastoral et halieutique de la région.

Positionnée dans le pavillon A réservé aux institutions et Sponsors, la CEDEAO prendra part pendant ces dix jours d’expositions ventes, à des rencontres sectorielles, des ateliers et des panels,

« La CEDEAO fera connaitre davantage ses acquis dans le domaine agrosylvopastoral et halieutique tout en nouant ou en renforçant des partenariats stratégiques de travail avec des institutions publiques ou privées et des organisations internationales évoluant dans le secteur agricole d’une part mais aussi pour se faire connaitre comme une institution d’intégration régionale qui participe activement au développement et au renforcement de la complémentarité entre la politique régionale et les politiques nationales d’autre part « , précise le communiqué.

Pour cette première participation, l’institution mettra les bouchées doubles avec une délégation de haut niveau conduite par Mme Massandjé Touré-Litsé, Commissaire aux Affaires économiques et à l‘Agriculture, ainsi que des Directeurs, Chefs de Division, Coordonnateurs de programmes et projets et d‘Experts en vue de participer aux discussions prévues dans le cadre du salon et en animant ses propres side-events/panels sur des thématiques clés au sein de son stand.

Pour information, le SARA est un rendez-vous agricole sous régional. Cette édition est placée sous le thème « l’agriculture africaine face aux chocs internes et externes: quelles innovations structurelles pour améliorer les secteurs agricoles et garantir la souveraineté alimentaire ». Au niveau des chiffres, plus de 400.000 visiteurs, plus de 800 entreprises exposantes, plus de 300 rencontres B to B, 1 300 rencontres d’affaires et plus de 30 pays sont attendus.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.