Perspective et Enjeux d'Afrique

Jean Claude Ouédraogo : « Les données du géo portail peuvent permettre de renforcer le dialogue entre les différents acteurs »

88

- Advertisement -

Réunis à Lomé du 31 juillet au 2 août, des acteurs intervenant dans le secteur du pastoralisme sont en atelier pour s’approprier le géo portail en vue de produire de l’information pastorale et le renseigner. Occasion pour le facilitateur Jean Claude Ouédraogo, expert informaticien et géomaticien au CCR-AOS Agrhymet, de donner plus d’explications sur l’importance de ce système dont l’une des finalités est le développement et l’apaisement de la transhumance.

Qu’est-ce que le système régional d’information sur le pastoralisme (SRIP) ?

Le SRIP, c’est le système régional d’informations sur le pastoralisme. Il est appelé à stocker tout ce qui est données sur la plateforme. Ce sont des données à caractère spatial, documentaire et tabulaire qu’on peut charger et mettre à la disposition de la communauté pour le développement rural. A partir de ces informations combinées, l’on peut faire des analyses et prendre des décisions à l’endroit des utilisateurs. Il permet aussi de produire des avis à l’endroit des décideurs afin de prendre des mesures idoines par rapport à des situations données sur le pastoralisme.

Comment est-ce que les données du géo portail peuvent contribuer à apaiser et faciliter la gestion de la transhumance transfrontalière ?

Les données du géo portail peuvent permettre de renforcer le dialogue entre les différents acteurs car ce qui est source de conflit aujourd’hui ce sont les ressources. Les ressources posent problème entre éleveurs et agriculteurs. Mais lorsque nous disposons d’une situation générale, nous pouvons faire une gestion concertée de ces ressources pour pouvoir juguler les différents conflits qui existent au niveau transfrontalier et même au niveau local avec les différents producteurs.

Qu’est-ce qui sera fait durant ces trois jours ?

Il sera essentiellement question de faire un inventaire des données disponibles sur le pastoralisme au niveau du Togo. ; de travailler ces données, les traiter et les présenter sur le géo portail ; charger ces données sur le géo portail et les mettre à la disposition du public ; élaborer des cartes thématiques sur le pastoralisme et le publier sur le géo portail.

Un état des lieux du SRIP, que retenir ?

Aujourd’hui, les informations sont disponibles sur le SRIP. Lorsque vous prenez des pays comme le Burkina et le Niger, vous verrez qu’il y a des données bien structurées notamment sur les points d’eau, les aires de pâturage, les infrastructures de santé animale qui sont déjà chargées. Il y a également des documents stratégiques sur les synthèses de la campagne agropastorale, des rapports annuels publiés, des textes réglementaires sur la transhumance, etc qui vont permettre à la fin aux décideurs de pouvoir prendre des décisions sur le secteur du pastoralisme. 

Propos recueillis par Anderson AKUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.