Perspective et Enjeux d'Afrique

AMOUF-T donne la joie à des patients dans les régions de la Centrale et des Plateaux

141

- Advertisement -

Le samedi 08 juillet 2023, une délégation de l’organisation associative « A Moi, vous l’avez fait-Togo) (AMOUF-T) a offert des vivres et non-vivres à des centres d’accueil et de prise en charge des malades mentaux dans les préfectures de Tchaoudjo (Région Centrale) et de l’Ogou (Région des Plateaux). Les responsables de l’Association AMOUF-T ont voulu exprimer, à travers cette action, leur générosité et leur esprit de partage à l’endroit de cette catégorie de personnes souvent marginalisée et rejetée.

UN OASIS D’AMOUR A ENTRETENIR

Situé à Amaoudè dans la préfecture de Tchaoudjo, « Oasis d’amour » est un centre d’accueil des malades mentaux. Un bâtiment particulier construit avec des briques rouges, sans doute pour valoriser l’artisanat local. Il est facilement reconnaissable grâce aux fresques que l’on retrouve sur le mur extérieur portant le nom de personnalités ayant marqué la vie où l’histoire de cette communauté, notamment St Camille de Lellis, représenté en habit noir avec une croix rouge sur le devant.

A la devanture, un petit champ de soja bien entretenu dans un paysage verdoyant. Un lieu adéquat pour la méditation et la réoxygénation.

Une porte construite selon l’architecture moderne, avec un vigile occasionnel, sert d’entrée principale à tous les visiteurs. C’est par cette porte que la délégation de l’Association AMOUF-T est passée pour s’enfoncer dans l’« Oasis d’amour ». Une dizaine de minutes plus tard, le vigile occasionnel ouvre un grand garage et demande au reste de la délégation composée entre autres du Secrétaire Général Adjoint Monsieur Gaétan Komi Gouriga BARIYENE de faire rentrer la voiture contenant des sacs de céréales.

Le bruit du moteur semblait cependant, troubler la tranquillité des résidents qui, un à un, sortaient de leur dortoir pour voir le nouveau venu. Plus la voiture s’enfonçait, plus les pensionnaires du centre affichaient leur curiosité. On peut reconnaître des personnes physiquement affaiblies ou incomplètes.  Les manœuvres du conducteur l’ont conduit vers une terrasse qui, devrait être celle du magasin ou de la cuisine. Des dames étaient déjà présentes, avec des traits joyeux sur le visage, une façon de remercier ces personnes qui se sont souvenues d’eux en cette journée de samedi.

Elles attendaient la Sœur Rolande Sonou BIDOSSESSI, l’une des responsables de l’« Oasis d’amour ». Quelques instants ont suffi pour voir apparaître la Sœur Rolande, foulard noir autour de la tête, un crucifix bien posé sur sa camisole bleue marine pour confirmer sa foi en Jésus-Christ. Elle avait à ses côtés la présidente de l’Association AMOUF-T, Mme Ginette Kayi AGUEY-WOGNON, la quarantaine, avec des lunettes pour afficher son côté intellectuel. Elle était habillée d’une robe droite blanche contenant des fleurs noires, or, rouges et vertes et tenait dans sa main gauche un sac féminin noir.  Des couleurs vives, qui semblent exprimer la vie, la proximité et la paix que cette association semble transmettre à ces personnes souvent oubliées.

Sa présence réjouissait une pensionnaire du centre qui malgré son handicap tentait de prononcer maman, marque d’affection ou de proximité entre elle et la présidente d’AMOUF-T. Une vive émotion s’est emparée de tous pendant un instant.

Sans grand protocole, Mme AGUEY-WOGNON a présenté les vivres que sa délégation a apportées au centre « Oasis d’amour » d’Amaoudè. Elle a précisé qu’il s’agit là d’une étape et que l’équipe reviendra sous peu avec le reste des dons. Un geste bien apprécié par la Sœur Rolande Sonou BIDOSSESSI et son équipe.

Vin produit au centre saint Camille

En retour, elle a vivement remercié la délégation pour ce geste d’amour et d’affection qui permettra d’offrir des repas aux pensionnaires du centre. Elle a prié le Seigneur de bénir l’ouvrage des généreux donateurs afin que d’autres dons plus importants leur soient apportés. Elle a, pour finir, remis un cadeau symbolique à la délégation d’AMOUF-T en guise de gratitude. Il s’agit de bouteilles de vins (photo ) localement produit dont les revenus servent aussi à aider à la gestion de ce centre.

Après Oasis d’amour d’Amaoudè, dans la Région Centrale, la délégation s’est rendue dans un autre centre, le centre d’accueil et de prières St Paul de Yoro Kopé dans la préfecture de l’Ogou pour la même action mais dans un contexte tout à fait différent. L’étape de l’Ogou suivra dans les prochaines publications.

Anderson AKUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.