Perspective et Enjeux d'Afrique

Togo : Le PAM poursuit son assistance aux déplacés togolais et burkinabés

48

- Advertisement -

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a bouclé, le 19 avril 2023, sa deuxième phase de son programme d’assistance alimentaire aux déplacés togolais et burkinabés, affectés par l’insécurité alimentaire et aux sinistrés des divers aléas de la région des Savanes et de la Kara.

Le programme consistait en une aide alimentaire d’urgence à plus de 52 000 personnes touchées par les violences djihadistes dans la région des Savanes (Nord du Togo). il s’inscrivait dans le cadre du plan stratégique provisoire pays 2022-2026, qui appuie les couches vulnérables dans la satisfaction de leurs besoins vitaux.

Pour préserver davantage l’état nutritionnel des groupes les plus à risque et prévenir la malnutrition, le PAM fournit également une céréale enrichie aux femmes enceintes et/ou allaitantes et aux enfants de moins de deux ans en plus des transferts monétaires. Chacune des personnes a perçu 40 000 francs CFA pour les mois d’avril et mai. 
L’opération d’aide financière aux couches vulnérables est appuyée à hauteur de 1,365 milliards FCFA, dont 1,037 milliards du PAM et 328 millions de F CFA de la direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européenne (ECHO).  

Une aide qui arrive au bon moment.

Selon Aboubacar Koisha, représentant du PAM et Directeur Pays au Togo, « ce financement de l’Union européenne (UE) arrive à un moment critique, car il permet de répondre rapidement aux besoins alimentaires et nutritionnels de ceux qui ont été contraints de fuir leur foyer et d’abandonner leurs biens, leurs entreprises et leurs sources de nourriture ». 

Aboubacar Koisha fait savoir également que « la plupart des réfugiés et des déplacés internes dépendent de la générosité des familles d’accueil ainsi que de l’appui du gouvernement et de ses partenaires pour leur subsistance ».

D’après l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’insurrection des terroristes au Sahel a contraint plus de 27 000 personnes, principalement des femmes et des enfants du Burkina Faso, à fuir leurs foyers et à chercher refuge dans le nord du Togo. En plus, on enregistre plus de 32 000 Togolais déplacés internes en raison de l’insécurité.

Le PAM a approuvé, en juin 2022, un nouveau Plan Stratégique Pays (PSP) 2022-2026, élaboré en alignement avec la Feuille de route gouvernementale Togo 2025. Doté d’un budget de 17,6 millions de dollars, ce plan devrait permettre d’assister et de renforcer la résilience de plus de 260 000 personnes vulnérables au Togo. 

Les objectifs stratégiques du PSP portent sur deux domaines d’intervention, à savoir « Réponse aux crises » et « Renforcement de la résilience ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.