Perspective et Enjeux d'Afrique

PEPFAR Awards 2022 : Les lauréats sont connus

55

- Advertisement -

L’édition 2022 de Togo PEPFAR Awards s’est déroulée ce 13 décembre à Lomé en présence de l’Ambassadrice des Etats-Unis au Togo, la directrice de cabinet du ministère de la santé, des acteurs étatiques et non-étatiques. Cet événement vise à récompenser les sites les plus performants dans la mise en œuvre du Plan d’Urgence du Président Américain de Lutte contre le SIDA (PEPFAR) au Togo.

Au total vingt (20) distinctions ont été décernées à 14 sites répartis dans trois régions à fort poids épidémiologique VIH à savoir la région Maritime, la région des Plateaux et la région Centrale. Les lauréats sont repartis avec des certificats d’excellence, des trophées et des gadgets.

Selon l’Ambassadrice des Etats-Unis, Elizabeth Fitzsimmons, cette cérémonie s’inscrit dans la continuité des activités de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida, célébrée chaque 1er décembre. Elle encourage tous les acteurs à continuer les efforts pour l’atteinte des trois « 95 », l’égalité et l’accès au traitement VIH.

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH / sida (ONUSIDA) a lancé des objectifs ambitieux en 2014 pour mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030, en s’assurant que 95% des malades sont diagnostiqués et que 95% des personnes séropositives prennent des médicaments contre la maladie.

« Nous sommes très contents d’être primé au cours de cette cérémonie qui est le fruit du travail acharné effectué en 2021. Cette récompense vient nous donner plus de tonus pour continuer dans cet élan pour la prise en charge des patients vivant avec le VIH Sida », a expliqué Professeur FIAWOO Mawuto, directeur du centre hospitalier préfectoral de Kpalimé.

Pour information, le PEPFAR est une initiative internationale du gouvernement américain pour améliorer et sauver les vies des personnes infectées ou exposées à l’infection du VIH. Il est mis en œuvre depuis 2019 au Togo dans 25 centres de santé qui sont sélectionnés par le ministère de la santé en collaboration avec le secrétariat permanent du CNLS.

Anderson AKUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.