Perspective et Enjeux d'Afrique

Clap de fin pour le PAMOBARMA

47

- Advertisement -

Au moment où les autres composantes du PREDIP sont engagées dans un processus de prolongation de la durée de mise en œuvre de leurs actions, la composante 3 à savoir le projet d’appui à la mobilité du bétail pour un accès aux ressources et aux marchés (PAMOBARMA) a officiellement pris fin lors de la 7ème réunion tu comité technique du projet qui s’est tenu à Lomé du 10 au 12 octobre.
Confiée au consortium Acting For Life (AFL), cette composante visait à réaliser des aménagements et infrastructures agropastoraux pour une transhumance transfrontalière apaisée et le développement de l’économie locale en lien avec le commerce du bétail. Cédric TOUQUET et Emmanuelle DIE d’AFL ont fait le bilan de la mise en œuvre de la C3 en focalisant leur présentation sur la situation des infrastructures réalisées avec le type d’ingénierie sociale proposée ; la situation de géoréférencement des infrastructures ; l’agropastoralisme dans les territoires transfrontaliers notamment les intercollectivités et les retombées économiques de la filière ; puis le partage des leçons apprises pour capitaliser les acquis majeurs.
Unanimement, les participants ont remercié AFL pour la qualité des travaux réalisés. Toutefois, ils se sont interrogés sur des préoccupations notamment
• La capitalisation des outils, des approches (ingénierie sociale), des bonnes pratiques développées ;
• L’évolution de la perception de la transhumance et du pastoralisme ;
• Le renforcement des collectivités territoriales pour permettre la poursuite des actions initiées ;
• Le plaidoyer pour la poursuite du financement des infrastructures et aménagements au regard des résultats tangibles engrangés ;
• Le mécanisme de pérennisation des acquis avec des contrats signés entre les marchés à bétail et les collectivités ;
• Le mécanisme en vue de motiver et encourager les autres comités de suivi en Côte d’Ivoire ;
• La sécurisation des infrastructures et aménagements réalisés ;
• Le niveau de l’implication des éleveurs dans le processus de l’ingénierie sociale.
Par ailleurs, le CTP a recommandé de prendre les dispositions en vue de fournir aux pays toutes les documentations qui sous-tendent la réalisation des infrastructures et aménagements pastoraux (Accords sociaux, les actes d’immatriculations, les documents d’inter-collectivités, les conventions de gestion des marchés entre les comités de gestions et les communes) pour permettre leur sécurisation et éviter leur remise en cause
Un film réalisé dans le nord de la Côte d’Ivoire a permis aux participer d’apprécier la qualité des ouvrages aménagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.